Les troubles phonologiques chez l’enfant. M-A SCHELSTRAETE / C. NOSSENT (2022) agrément FIF-PL

Les troubles phonologiques chez l’enfant. M-A SCHELSTRAETE / C. NOSSENT (2022) agrément FIF-PL

Informations pratiques

  • Quand

    VENDREDI 25 ET SAMEDI 26 NOVEMBRE 2022

    le SDOP est certifié Qualiopi

  • Prix

    AGREMENT FIF – PL

    Prix : 400 €

    Salariés : + 50 € (frais de dossier) Soit : 450 €

    Réduction syndiqués FNO : -50 € Soit : 350 €

  • Durée

    2 jours soit 14 heures

  • Lieu

    Paris

  • Participants

    A partir de 15 participants –

Merci de lire et d’accepter les deux documents pour télécharger le document d’inscription :

 

Marie-Anne Schelstraete                           Christine Nossent

Les troubles phonologiques chez l’enfant : intervention

Intervenantes : Marie-Anne Schelstraete (logopède, docteure en sciences psychologiques, Professeur UCL), Emilie Collette (logopède, doctorante et assistante UCL), avec la collaboration de Christine Nossent (orthophoniste en libéral, formatrice)

 

Résumé

La formation se centre sur la prise en charge des troubles phonologiques chez l’enfant. Après une brève introduction (concepts théoriques, nouvelle nomenclature internationale, efficacité de l’intervention), différents profils seront envisagés : répertoire de phonèmes incomplet vs. complet, en distinguant différents niveaux de sévérité et en s’attardant sur des cas où l’articulation et/ou les aspects moteurs de la production de la parole (dysarthrie, dyspraxie) sont susceptibles d’être aussi touchés.  Quelques cas plus particuliers seront également abordés (ex. erreurs instables, jeune enfant, etc.). Pour chacun d’eux, sur base de vignettes cliniques, la question de la cible de l’intervention sera développée en passant en revue, de manière approfondie, les critères qui permettent de choisir ce sur quoi travailler et par quoi commencer. Quelques rappels sur l’évaluation seront distillés au fur et à mesure de la formation (ex. indices à récolter, outils utilisables, analyses des erreurs). Les différentes stratégies d’intervention disponibles seront aussi discutées et illustrées, tant les stratégies spécifiques à l’intervention en phonologie (ex. Metaphon) que les stratégies plus générales (multi-modalité, guidance parentale, suppléance à la communication). Dans une moindre mesure, les stratégies d’intervention pertinentes en cas de troubles touchant l’articulation et les aspects moteurs de la production de la parole seront aussi évoquées.

Les vignettes cliniques concernent principalement des enfants présentant des troubles développementaux du langage (anciennement “troubles dits spécifiques au langage”), mais nous verrons comment les stratégies d’intervention peuvent être aussi adaptées pour être utilisées avec des enfants présentant des difficultés qui dépassent la sphère du langage (ex. Trisomie 21, trouble du spectre de l’autisme, IMC, retard global de développement)

Tout au long de l’intervention, des exercices permettant de mesurer l’efficacité de l’intervention seront proposés (ex. Lignes de base pré- et post-thérapeutiques). Vu le contexte actuel, la question de la télé-pratique sera également abordée brièvement. L’ensemble de la formation s’insère dans le cadre de l'”evidence-based practice“, en intégrant les données empiriques issues de la recherche actuelle, l’expertise des cliniciens, les caractéristiques du patient et de son entourage et le contexte de l’organisation des soins de santé.

Programme

 Jour 1 – Matin

  • Introduction : notions importantes, classifications et nomenclature (dont recommandations internationales : Projet Catalise)
  • Evaluation de l’efficacité de l’intervention : cadre de l’evidence-based practice, notion de ligne de base (Théorie et exercices en individuel, sous-groupe ou collectif).

Jour 1 – Après-midi

  • Profils d’enfants dont le répertoire de phonèmes est complet ou presque  : commençons par quelques cas simples pour aborder des questions telles que le choix de la cible de l’intervention, la construction d’une ligne de base, la progression dans l’intervention, les stratégies de traitement à privilégier (Théorie et exercices en individuel, sous-groupe ou collectif).

Jour 2 – Matin

  • Profils plus complexes : Enfants intelligibles, enfants plus jeunes avec un répertoire de phonèmes incomplet, co-morbidité troubles phonologiques et troubles praxiques (Théorie et exercices en individuel, sous-groupe ou collectif).

Jour 2 – Après-midi

  • Quelques cas particuliers : trouble phonologique avec instabilité des erreurs, enfant sans langage (Théorie et exercices en individuel, sous-groupe ou collectif).
  • Clôture de la formation

Objectifs

  • Clarifier les différents troubles de la production de la parole, de manière à pouvoir effectuer un diagnostic différentiel et choisir l’intervention adéquate.
  • Préciser les critères permettant de sélectionner ce sur quoi agir (cible de l’intervention) et sur la progression à adopter (par quoi commencer).
  • Présenter la palette de stratégies ciblées sur les troubles phonologiques et les stratégies plus générales (multi-modalité, guidance parentale, suppléance à la communication).
  • Entrainer à la mesure de l’efficacité de l’intervention, à l’aide d’exercices sur les lignes de base pré- et post-thérapeutique.
  • Sensibiliser au cadre de l’evidence-based practice (EBP), en développant la capacité à intégrer de l’information provenant des données empiriques, de l’expertise du clinicien et du patient et de son entourage.

Moyens pédagogiques

Supports pédagogiques : diapositives, cas cliniques avec dans la mesure du possible supports audios et vidéos, exercices pratiques

Moyens pédagogiques remis aux stagiaires : diapositives, chapitres et articles; outils en accès libre

Moyen d’encadrement et suivi : un représentant du SDOP-IDF sera présent et assurera le suivi du programme. Une liste d’émargement sera signée au début de chaque demi-journée.

téléchargez le programme ICI