2021-Dispositif CAA : le CHESSEP- Evaluer et faciliter la communication de la personne (enfant ou adulte) qui n’accède ni au langage oral ou écrit, ni à un code de communication élaboré.

2021-Dispositif CAA : le CHESSEP- Evaluer et faciliter la communication de la personne (enfant ou adulte) qui n’accède ni au langage oral ou écrit, ni à un code de communication élaboré.

Informations pratiques

  • Quand

    Mercredi 2 et jeudi 3 juin 2021

  • Prix

    Prix : 400 €

    Salariés : + 50 € (frais de dossier) Soit : 450 €

    Réduction syndiqués FNO : -50 € Soit : 350 €

  • Durée

    2 jours soit 14 heures

  • Lieu

    Paris

  • Participants

    A partir de 15 participants –

Merci de lire et d’accepter les deux documents pour télécharger le document d’inscription :

Dominique Crunelle, Orthophoniste et Docteur en Sciences de l’Education, présidente du CPME (Conseil Paramédical et Educatif) de l’AFSA (Association Française du Syndrome d’Angelman).

L’orthophoniste s’appuie sur la CAA (Communication Alternative et Augmentative) pour de nombreux patients :

  • Le jeune enfant qui rencontre des difficultés pour accéder aux premiers mots.
  • L’enfant plus grand, voire l’adolescent ou l’adulte, qui, du fait d’une pathologie globale (polyhandicap, maladie génétique, TSA déficitaire…) n’accède ni au langage oral et écrit, ni à un code de communication élaboré.
  • Celui qui perd ses compétences communicationnelles du fait d’un AVC ou d’un TC sévères, d’une maladie neuro-dégénérative.

Il n’est pas toujours aisé de situer le niveau de communication non verbale de ces patients, pour leur proposer le projet thérapeutique et l’outil de communication qui leur correspond.

Difficile aussi de veiller à ce que ce patient soit reconnu dans ses démarches de communication, que chaque aidant (professionnels de crèche ou enseignants, aidants familiaux et professionnels) ait les bases utiles pour communiquer au mieux avec la personne qu’il accompagne.

Le CHESSEP (Communication Handicap : Evaluer, Situer, S’adapter, Elaborer un Projet individualisé) est un dispositif qui propose :

  • Une grille d’évaluation de la communication, tant sur le plan réceptif qu’expressif, de ces patients, quel que soit leur âge et le type de pathologie sous- jacente.
  • Des pistes pour élaborer un projet thérapeutique cohérent, qui s’appuie sur les compétences et les émergences de la personne concernée et permet d’adapter l’outil de CAA.
  • Des outils très pragmatiques, réalisés à partir de l’analyse de réponses à des questionnaires ciblant l’alimentation, le lever et le coucher, la toilette, l’habillage, les habitudes de vie… Ces outils fonctionnels permettent à chaque aidant de mieux connaître la personne qu’il accompagne et de faciliter les moments fondamentaux du quotidien.

Ces différentes observations et démarches sont réalisées dans un étroit partenariat avec les familles et les aidants professionnels impliqués au quotidien.

Objectifs pédagogiques Cette formation vise à donner aux orthophonistes impliqués auprès de ces patients les bases théoriques pour une meilleure compréhension des problématiques, ainsi que tous les outils utiles :

  • Une grille d’évaluation de la communication, tant sur le plan réceptif que sur le plan expressif.
  • Les questionnaires correspondant à chaque moment fondamental du quotidien.
  • Les maquettes numérisées des outils fonctionnels, pour donner à tous les aidants les connaissances utiles pour accompagner leurs patients, dans une démarche très pragmatique.

Programme- Jour 1 : matin : Tour de table- Généralités :

  • Qu’est- ce que communiquer ?
  • La communication verbale et non verbale, orale et non orale.
  • Le concept de CAA
    • Définition
    • Différentes méthodes
    • Différents outils

Après-midi : Rappels :

  • Le développement normal de la communication pré linguistique
  • Conditions à ce développement : interactions entre les compétences intrinsèques de l’enfant et l’apport environnemental.

Comment aider la personne sans langage oral à accéder à une communication identifiable ?

Comment respecter ses tentatives de communication non verbale ?

Jour 2- Matin : Présentation d’un dispositif global : le C.H.E.S.S.E.P       

Communication/Handicap

Evaluer les capacités de communication réceptive et expressive et leurs modalités.

Situer un niveau d’évolution de la communication (N.E.C).

S’adapter et prendre en compte l’hétérochronie du développement de la personne sans langage oral, ses stratégies, ses centres d’intérêt.

Elaborer un Projet individualisé réaliste, en termes de progrès.

Après-midi : Proposition d’outils

Evaluer : Proposition d’une démarche d’évaluation transdisciplinaire, menée en collaboration avec la famille.

Situer le niveau d’évolution de la communication : proposition d’un profil de compétences et d’émergences de communication.

S’adapter : Conditions utiles pour faciliter la communication de chaque personne: posture de la personne, qualité environnementale, matériel adapté, apport de gestes,  prise en compte de tout facteur nocif ou favorisant…

Elaborer un projet individualisé : construire un projet individualisé dans une démarche transdisciplinaire impliquant les familles.

Création de matériel :

Outils fonctionnels du quotidien : Pour faciliter la communication autour des activités fondamentales du quotidien (repas, toilette, lever et coucher, déplacements…).

Outils de transmission :

  • Pour aider la communication « immédiate et spontanée», de tous les jours : sacoche « bonjour » et « carnet de bord », laissés à proximité de la personne, consultables par tout interlocuteur, bâtis autour d’informations essentielles : comment je m’appelle, comment je dis bonjour, ce que j’aime ou n’aime pas, comment je me fais comprendre…
  • Pour entamer une communication plus élaborée ou transmettre des informations si la personne est hospitalisée, en transfert…

Moyens pédagogiques : Formation illustrée par des vidéos. Les stagiaires sont invités à parler de leurs patients, pour que les démarches et outils proposés ciblent au mieux leurs besoins. Les PPT sur lesquels s’appuie la formation et les maquettes numériques des grilles d’évaluation et des outils fonctionnels sont remis à chaque stagiaire en début de formation.